Mieux nous connaître


Si vous souhaitez participer davantage dans la vie de notre communauté mais ne savez pas comment, voici quelques suggestions:

  • Le plus simple: exprimez-vous. Ce n’est pas facile, mais c’est le plus direct.
    • Faites-en part auprès de la modératrice ou du modérateur, un membre du Comité des veilleurs (Ministry & Counsel), ou bien un autre membre. Nous ferons de notre mieux pour vous aider.
    • Parfois nous ne sommes tout simplement pas au courant de vos souhaits.
  • Renseignez-vous au sujet de notre club de lecture / groupe d’étude biblique ou bien notre groupe de chant.
  • Ajoutez notre agenda au vôtre (instructions).
  • Souvent, nous sortons dîner après le culte du dimanche. Venez ou bien invitez quelqu’un au café.
  • Faire du bénévolat avec nous. Quelques-uns de nos membres participent aux activités suivantes:
    • Abris pour les itinérants
    • Apprendre de l’art aux enfants réfugiés
    • Organismes à but non lucratif tel que le Conseil des Canadiens
  • Faites partie d’un comité: voilà une des meilleures façons de mieux nous connaître tout en contribuant à notre communauté.
    • Si un comité peut vous intéresser, n’hésitez pas à nous poser des questions.
    • Si vous ne voyez aucun rôle qui peut vous intéresser, demandez quand même: il existe plusieurs façons intéressantes de participer à la vie des Quakers au Canada, aux Nations-Unies, aux États-Unis ou au niveau international, notamment en relation avec d’autres religions. Cette liste n’est qu’un début.
  • Connaissez-vous les plus grands rassemblements des Quakers?

Demander, ou attendre qu’on vous demande

Si vous êtes avec nous depuis un certain temps, on espère que quelqu’un aura déjà discuté de bon nombre de ces possibilités avec vous. Sinon, c’est peut-être parce que:

  • Nous ne fonctionnons pas comme un groupe rémunéré et nous n’avons pas assez de bénévoles.
  • Il est tout à fait contraire à nos valeurs de faire pression sur les gens pour qu’ils deviennent membres ou qu’ils fassent partie d’un comité. Nous nous méfions — parfois trop — d’avoir l’air de faire pression surtout en matière d’appartenance.
    • Nous voulons que l’Esprit d’amour, et non un sentiment d’obligation, guide les décisions.

Nous savons que c’est parfois un peu délicat et nous apprécions beaucoup votre patience. Connaître vos intérêts nous aide à mieux vous accueillir, alors merci.